L’urbanisation et son influence sur l’habitat de demain

Rubrique : Société Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

En raison de la croissance démographique mondiale, de plus en plus de personnes s’installeront en ville dans les années à venir. En 1950, les citadins représentaient moins d’un tiers de la population mondiale. En 2007, plus de 50 % de l’humanité habitait dans une ville. Un projet de recherche, porté par l’Association des ingénieurs allemands (Verein der Ingenieure, VDI), a montré que, d'ici 2050, 75% de la population mondiale vivra en ville. Avec des taux d’urbanisation élevés,  l’Allemagne (77%) et la France (80%) ont déjà franchi ce seuil. (Source : Statista)

Urbanisation et futures tendances en matière de logement

Aujourd'hui, le regroupement des espaces consacrés au logement, au travail et aux loisirs, ainsi que la numérisation croissante, font déjà partie intégrante de la tendance mondiale à l’urbanisation. Ils influencent les habitudes en matière d’habitat dans les grandes villes. La flexibilité accrue de l’agencement des pièces, de l’ameublement et de l’aménagement intérieur apporte également une réponse à l’augmentation de la mobilité et à la plus forte variabilité des conditions de vie.

Coliving et Coworking, la tendance des espaces de vie et de travail partagés

À l’instar des espaces de travail partagés, les espaces de cohabitation consistent à séparer des espaces de vie et des espaces de travail. Des logements, partagés et meublés, d’un haut niveau de confort, permettent à plusieurs personnes de vivre et de travailler ensemble. Ce type de bien immobilier attire de plus en plus de travailleurs indépendants et d’entrepreneurs dans les grandes agglomérations à la recherche d’une forme hybride d’espace pour le travail et le logement.

Les espaces de travail partagés sont amenés à se développer avec la montée en puissance de la numérisation et de la flexibilité du travail. Des indépendants, des créateurs de start-up et d’autres professionnels créatifs peuvent louer des bureaux de manière flexible pour y travailler tous ensemble tout en agissant indépendamment les uns des autres. Selon une étude de Catella Research, l’Europe compte actuellement 25% d’espaces de travail flexible. Rien qu’en Allemagne, il existe environ mille espaces de ce type.

La tendance du micro-living et du logement temporaire

Le phénomène du micro-living séduit surtout la génération Y. Beaucoup de jeunes professionnels ne vivent que quelques mois dans une ville avant de déménager pour s’atteler à un nouveau projet. Les grandes villes s’intéressent à cette nouvelle forme de logement et ont déjà lancé des galops d’essai. Elles proposent des logements meublés de quelques mètres carrés seulement, complétés par des espaces communs, tels qu’une cuisine ou un salon. Très prisé des étudiants, le concept des micro-appartements, très bien situés, devrait intéresser à l’avenir d’autres profils de locataire, comme les travailleurs pendulaires.

Selon une étude menée par Union Investment et Bulwiengesa, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et les Pays-Bas sont des précurseurs du micro-living. Des marchés sont déjà solidement établis dans ces pays, surtout dans les agglomérations. 

Smart Home, la tendance des maisons intelligentes

À l’avenir, les équipements techniques des biens immobiliers vont gagner en importance. Le concept Smart Home regroupe toutes sortes d’instruments numériques. L’objectif est non seulement d’améliorer le confort des logements, mais également leur efficacité énergétique et leur sécurité. Au-delà d’une simple automatisation des bâtiments, la domotique ultramoderne a également le vent en poupe.

De nouveaux concepts de résidences pour personnes âgées

L’Union européenne estime que sa population de personnes âgées (65 ans ou plus) devrait augmenter de 30% d’ici 2080. Les villes de demain doivent aussi se doter de biens immobiliers adaptés à cette génération : aussi bien des maisons de repos que des logements parfaitement équipés pour les personnes à mobilité réduite. De même, les maisons intergénérationnelles suscitent un intérêt de plus en plus vif. Ce type de logements doit présenter une structure modulaire permettant de les agrandir ou de les réaménager en fonction des circonstances de la vie.

© shutterstock.com