Les transmissions de PME françaises sont plus locales et moins financières

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Juillet 2021

La crise sanitaire creuse les écarts en matière de transmission et d’acquisition de PME. Le cabinet In Extenso et Epsilon Research ont publié le cinquième panorama annuel « Régions & transmission ». Il a été réalisé à partir de leurs propres opérations, mais aussi des données publiées officiellement en 2020 pour les valorisations de 5 à 50 millions d’euros. Il y apparaît que la pandémie a fortement impacté les comportements de rachat dans les territoires. Le marché global s’est contracté avec une baisse du nombre d’opérations de 19 % (339 opérations contre 417 en 2019).

L’axe Paris-Lyon a bien résisté grâce à son poids économique fort et à son écosystème riche dans le M&A (cabinets, banques d’affaires, etc.). Il représente 59 % des opérations en 2020 contre 53 % en 2019. L’Occitanie (+ 12 %) ou la Bretagne (+ 13 %) ont aussi tiré leur épingle du jeu. Leurs économies reposent sur des secteurs porteurs qui ont profité de la crise : la technologie et le numérique pour l’une et l’agroalimentaire pour l’autre. En revanche, les régions Normandie (- 67 %), Pays de la Loire (- 55 %) et Centre-Val de Loire (- 64 %) ont fortement décroché. Ces territoires, composés essentiellement d’un tissu de PME disséminées et peu digitalisées, résistent moins bien à la crise et peinent à attirer des acquéreurs.

Le numérique et la santé attirent les repreneurs

D’importants écarts se sont creusés entre les secteurs qui sont restés performants (numérique, télécoms, santé, services…), ou ont surperformés, et les autres qui ont subi de plein fouet les conséquences des confinements et la crise (retail, tourisme, BTP…). Inexorablement, les premiers ont attiré les acheteurs, pas les seconds. 

Les PME indépendantes ont représenté 68 % des volumes l’an dernier contre 49 % en 2019. Le terrain de jeu s’est aussi restreint : 43 % des acheteurs ont privilégié leurs racines régionales contre 22 % en 2019. Enfin, la part des acquéreurs français a augmenté de 73 à 80 %.

Lien: https://finance.inextenso.fr/actualites/regions-transmission-5eme-edition-covid19-une-activite-ma-a-deux-vitesses-sur-2020/

 

© shutterstock.com