La transition numérique: une opportunité pour les PME françaises et allemandes

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

Le numérique apporte de nombreuses opportunités aux PME et ETI, qui peuvent fabriquer plus rapidement de nouveaux produits, mieux prendre en compte les demandes de leurs clients et proposer de nouveaux services et domaines d’activités. Les entreprises françaises et allemandes prennent de plus en plus en compte cette thématique, mais n’utilisent encore que timidement les avantages de cette transformation numérique.

Le numérique est une opportunité pour 89% des PME allemandes

Malgré l’engouement suscité par le numérique, de nombreuses PME trouvent toujours des raisons pour ne pas franchir le pas. Un projet d’étude du groupe bancaire KfW met en exergue les principaux freins des PME allemandes face à la transition numérique : manque de compétences informatiques (67%), sécurité informatique (62%), coûts de l’investissement (59%) et vitesse du réseau internet (58%).

89% des PME allemandes voient toutefois le numérique comme une opportunité, ce que confirme une étude Bitkom de 2018. Les PME ressentent un besoin plus important de combler leur retard face à la transition numérique que les grandes entreprises, mais il leur manque principalement du temps et des moyens financiers.

Les PME allemandes investissent 15 milliards d’euros dans les projets numériques

Selon une étude de la banque publique pour le développement KfW, la transition numérique avance lentement mais sûrement dans les petites et moyennes entreprises allemandes. 30% des 3,76 millions de PME ont investi dans l’amélioration ou de nouvelles technologies numériques entre 2015 et 2017. Les PME ont dépensé environ 15 milliards d’euros pour leurs projets de transition numérique. Elles ont toutefois également dépensé plus de onze fois ce montant (169 milliards d’euros) pour de nouveaux investissements, tels que des machines ou des bâtiments.

Un important retard à combler pour les petites et les moyennes entreprises en France

La France dispose d’une structure économique diversifiée grâce à ses 3,8 millions de petites et moyennes entreprises. Pourtant, le pays ne se situe qu’à la 16ème place sur le plan de la transition numérique en Europe d’après l’indice Digital Economy and Society Index (DESI) de 2017. Même si les clients se renseignent volontiers sur internet et y effectuent massivement leurs achats, de nombreuses petites entreprises ne se sentent pas concernées par la transition numérique. Les grandes PME, en particulier dans l’industrie, ne saisissent pas encore non plus les possibilités de développement apportées par le numérique. Elles exportent peu, ont une faible exposition à l’international et sont par conséquent moins exposées à la concurrence internationale.

En France : une utilisation encore limitée des possibilités de croissance et de développement apportées par la transition numérique

Le portail France Num, lancé par le gouvernement en octobre 2018, accompagne des entreprises dans leur transition numérique. Cette plateforme souligne l’important retard des petites et moyennes entreprises sur le sujet de la transition numérique. 76% des entreprises interrogées ont une présence sur internet et 74% confirment leur activité sur les réseaux sociaux, mais seulement 11% utilisent les outils numériques quotidiennement. Pour de nombreuses entreprises interrogées, le numérique se limite à une présence sur le web. Trop peu exploitent encore les possibilités de croissance et de développement apportées par la transition numérique et une minorité prend en compte les risques liés à la sécurité des données.

© shutterstock.com/olya_zhe