Sondage : comparaison des conditions de travail en Allemagne et en France

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Mai 2021

Quelle est la perception de l’environnement de travail dans les entreprises allemandes et françaises ? Plus de 1 000 personnes ont été interrogées par Connexion-Emploi à propos des conditions de travail en Allemagne et en France. Aperçu des résultats du sondage.

L’Allemagne marque des points dans les conditions de travail et le développement personnel

Parmi les personnes interrogées, celles qui ont déjà travaillé dans les deux pays sont d’accord sur le fait que l’environnement de travail est meilleur en Allemagne. Les franco-allemands ayant répondu estiment en majorité que les entreprises allemandes s’en sortent mieux, en particulier en ce qui concerne les conditions de travail (à près de 80 %), le développement personnel (à 68 %) et la prévention des risques (à 71 %).

Au niveau de l’ambiance de travail, l’Allemagne s’en sort également mieux. C’est l’opinion de 56 % des personnes interrogées, contre 46 % qui préfèreraient travailler en France.

57 % des personnes allemandes et françaises interrogées pensent que l’organisation des entreprises est moins performante en France, et 59 % estiment que la charge de travail est mal répartie. Seulement 49 % des personnes interrogées trouvent que leurs compétences sont suffisamment reconnues par leur employeur français.

Un grand écart au niveau des relations humaines dans les entreprises

En ce qui concerne les relations dans l’entreprise, les différences entre l’Allemagne et la France sont très grandes. Si les personnes interrogées dans les entreprises allemandes disent qu’elles sont « très satisfaites » sur les points suivants, elles notent nettement moins bien les entreprises françaises : prise en compte des collaborateurs par la direction (63 %), respect des collaborateurs entre eux (81 %), qualité des relations de travail (78 %), performances de la direction (56 %), ambiance dans l’entreprise (64 %), qualité des informations (53 %).

58 % des personnes allemandes et françaises interrogées disent que leurs préoccupations ne sont pratiquement pas entendues par la direction, 66 % évaluent la performance de leurs supérieurs comme insuffisantes, et 60 % déplorent la qualité de la communication de l’entreprise. 

Des deux côtés, les personnes interrogées ont en majorité noté les points suivants comme satisfaisants : relation des collaborateurs entre eux (74 %), rapports dans le travail (68 %), climat dans l’entreprise (52 %).

En France : mécontentement sur les possibilités d’évolution personnelles

En ce qui concerne l’appréciation du travail fourni et les possibilités d’évolution personnelle, les résultats sont plus nuancés. Les personnes interrogées sont en général plutôt moyennement satisfaites des propositions de leur entreprise. Dans les entreprises allemandes, 50,4 % déplorent les systèmes de notation et les primes / salaires versés, et 52,2 % la gestion des compétences. En revanche, 50,3 % apprécient l’offre de formation continue, et 54 % sont satisfaites du rapport travail / rémunération. Dans les entreprises françaises, l’insatisfaction concernant les critères mentionnés est assez élevée (plus de 60 % des personnes interrogées).

Plus de 1 000 personnes ont participé au sondage, dont 61 % de français, 28 % d’allemands et 8 % de personnes ayant la double nationalité. 62,2 % des personnes interrogées travaillent en Allemagne, 23 % d’entre elles dans des grandes entreprises cotées en bourse, et le reste travaille dans des petites et moyennes entreprises (PME) ou dans des plus grandes entreprises non cotées en bourse.

Lien vers le sondage :

https://www.connexion-emploi.com/fr/a/arbeitsbedingungen-in-deutschland-und-frankreich-im-vergleich-wer-schneidet-besser-a

 

© shutterstock.com