Rhénanie-du-Nord-Westphalie: une région économique en transition de l’industrie vers le secteur tertiaire

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie est l’une des régions économiques les plus importantes d’Europe et le Land le plus peuplée d’Allemagne. 17,9 millions de personnes se partagent un territoire de 34 112 kilomètres carrés. Près de 160 millions d’habitants, soit plus de 30% de la population de l’Union européenne, vivent dans un rayon de 500 kilomètres autour de Düsseldorf, la capitale de la région.

Une situation géographique favorable à l’économie et la compétitivité

En 2018, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie a généré un PIB d’environ 705 milliards d’euros. La région se classe devant la Suisse, la Suède, la Pologne et la Belgique. Cette puissance économique s’explique notamment par une situation géographique privilégiée. La région est traversée par les plus grands axes de circulation européens. Elle dispose d’un des réseaux d’autoroutes, de voies ferrées et de voies fluviales le plus dense d’Europe et des aéroports internationaux comme ceux de Cologne/Bonn et de Düsseldorf, qui fournissent  les moyens nécessaires pour le transport des personnes et des marchandises. Le train européen à grande vitesse Thalys relie Cologne aux métropoles de Paris, Bruxelles et Amsterdam en quelques heures seulement.

7 millions d’actifs dans le secteur des services

La région, auparavant caractérisée par ses importants secteurs miniers et industriels, s’est muée en région moderne d’activités de services. En 2018, elle compte plus de 7 millions d’employés dans ce secteur. Comparé à 1970, ce chiffre a plus que doublé. Parallèlement, le nombre de salariés dans la production industrielle a pratiquement été divisé par deux. 99% des entreprises de la région sont des PME et emploient 70% des actifs.

La France, deuxième partenaire commercial le plus important

En 2018, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie a exporté 60% de biens vers l’Union européenne. Dans le top 3 des pays les plus importants en volume de commerce extérieur, les Pays-Bas, la France et les Etats-Unis arrivent en tête. Les marchandises échangées sont majoritairement des produits chimiques, des machines, des métaux et enfin des véhicules et des pièces automobiles. Dans le domaine des importations, les Pays-Bas, la République Populaire de Chine et la France sont les partenaires commerciaux majeurs. Ils importent principalement des véhicules et pièces automobiles, des métaux, des équipements informatiques, des produits électriques et optiques et des produits chimiques.

D’après les statistiques officielles de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les Pays-Bas restent le pays d’exportation le plus important au premier semestre 2018. Les biens exportés atteignent une valeur de 10,5 milliards d’euros. La France arrive juste derrière avec 8,3 milliards d’euros. Les Pays-Bas s’imposent également dans le domaine des importations avec 21,5 milliards d’euros, suivis par la République Populaire de Chine (13,1 milliards d’euros) et la France (7,7 milliards d’euros). La part des pays européens représente plus de 60% de toutes les importations.

Une région scientifique leader en Europe

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie compte 70 universités et écoles techniques supérieures, 14 instituts du Fraunhofer-Gesellschaft, 12 instituts Max-Planck et plus de 50 instituts de recherche adossés aux universités. Aucune autre région d’Europe ne dispose d’une telle concentration d’instituts scientifiques. Les universités et les écoles techniques supérieures forment actuellement 760 000 étudiants. C’est aussi l’un des plus gros employeurs de l’état avec 147 000 collaborateurs.

© shutterstock.com