Projet de cloud GAIA-X : l’Allemagne et la France développent une infrastructure de données européenne

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Juillet 2020

Début juin, le ministre de l’Économie allemand Peter Altmaier et son homologue français Bruno Le Maire ont présenté les prochaines étapes du projet GAIA-X. Ils ont notamment dévoilé un premier concept architectural technique avec des règles et des normes européennes. L’Allemagne et la France entendent développer une infrastructure de données sûre et fiable pour l’Europe et créer un écosystème numérique misant sur l’innovation et de nouvelles applications basées sur les données.

Avec GAIA-X, les acteurs politiques, économiques et scientifiques allemands et français développent, avec d’autres partenaires européens, la prochaine génération d’infrastructure de données européenne. Actuellement, près de trois cents entreprises et organisations scientifiques européennes et internationales travaillent à la mise en œuvre de cette idée.

Un cloud européen pour une indépendance dans le domaine du numérique

Le projet GAIA-X doit fournir à l’Europe son propre cloud. Il vise à renforcer la performance et la compétitivité de l’Union européenne et, en même temps, garantir un haut niveau de sécurité. Les adeptes du projet défendent avant tout la souveraineté des données, afin de protéger l’Europe d’une dépendance permanente. À terme, l’Union européenne pourra agir de manière souveraine dans le domaine du numérique. GAIA-X devrait également soutenir l’innovation, ce qui renforce encore la compétitivité de l’Union européenne dans le monde. Les PME pourront utiliser le cloud, sans devoir se lier durablement à divers prestataires de service.

© shutterstock.com