Prévisions économiques pour la France et l’Allemagne : les perspectives pour 2021

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Février 2021

L’évolution de la pandémie du coronavirus permettra d’établir à quel moment la France et l’Allemagne retrouveront leur niveau respectif de puissance économique d’avant la crise. Le démarrage de la vaccination alimente l’espoir d’une nette amélioration de la conjoncture dans les deux pays. L’Allemagne, avec son puissant secteur industriel, pourrait sortir plus rapidement de la crise que son voisin français, plus orienté vers les services. Quelles sont les prévisions économiques pour la France et l’Allemagne en 2021 ?

Une prévision de croissance économique de 4 % en Allemagne

En 2021, KfW Research s’attend à une croissance économique en Allemagne d’environ 4 %, après un recul de 5,3 % en 2020. Le niveau d’avant la crise pourrait de nouveau être atteint d’ici la fin de l’année. L’institut Ifo table également sur une croissance du PIB de l’ordre de 4,2 %. Toutefois, la reprise économique pourrait arriver plus tard et s’avérer d’une ampleur plus faible que prévue. Les secteurs de la gastronomie, de la culture et de l’évènementiel, ainsi que le commerce de détail en centre-ville sont particulièrement touchés. Le retard de la reprise économique pourrait cependant avoir des aspects positifs : l’institut Ifo a revu ses prévisions économiques de 1,7 à 2,5 % pour 2022. En ce qui concerne le marché du travail, pas de signe de nette amélioration à l’horizon : le taux de chômage en Allemagne resterait au niveau élevé actuel de 5,9 %.

Une reprise du commerce extérieur allemand

En revanche, le commerce extérieur allemand montre des signaux positifs. En novembre, les exportations ont augmenté de 2,2 % par rapport au mois précédent et ont atteint un volume de 112 milliards d’euros. Il s’agit de la septième hausse depuis le début de la crise sanitaire. Cependant, les relations économiques avec les différents partenaires se développent de manière très différente. Alors que le commerce avec la Chine présente un regain de croissance, il affiche des signes de faiblesse avec les États-Unis et l’Union européenne. (Bundesverband für Großhandel, Außenhandel, Dienstleistungen, BGA)

Une prévision de croissance économique de 5 % en France

En 2021, la Deutsche Bank s’attend à une reprise économique en France, probablement plus forte qu’en Allemagne. Dans le cas où l’épidémie du coronavirus perdurerait et où les vaccinations s’achèveraient en fin d’année, la Banque de France table sur une croissance du PIB de 5 % pour les deux prochaines années. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) prévoit une augmentation du PIB de 3 % au premier semestre et de 2 % au second. Le niveau d’activité de la fin 2019 ne devrait être atteint qu’en milieu d’année 2022.

Le taux de chômage en France devrait grimper à 11 %

Selon les estimations de la Banque de France, la crise du coronavirus devrait détruire environ 350 000 emplois cette année. Autour de 9 % à la fin 2020, le taux de chômage en France devrait grimper à 11 % cette année, comme le montrent les prévisions de l’Insee et de la Banque de France.

Les exportations françaises en baisse

Le niveau des exportations françaises devrait également se détériorer à moyen terme. Les secteurs traditionnellement solides du tourisme et de l’aéronautique continuent en effet à être touchés par la crise et par les restrictions des circulations transfrontalières de marchandises et de personnes. La Banque de France estime que les exportations françaises n’atteindront pas leur niveau d’avant la crise avant le second semestre 2023.

© shutterstock.com