Pourquoi est-ce le bon moment pour investir en Allemagne et en France ?

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

Marchés les plus importants de l’Union européenne, l’Allemagne et la France sont des pays attractifs pour un investissement et une implantation directe, particulièrement pour les PME. Selon le cabinet d’audit EY, ces deux territoires sont les plus attractifs d’Europe pour les investissements étrangers. Quels potentiels offrent-ils actuellement aux investisseurs ?

La France : un développement démographique dynamique et une porte d’entrée vers le monde francophone

La France est un marché ouvert et moderne qui bénéficie d’un développement dynamique de sa population. C’est l’une des plus grandes puissances économiques au monde. Située au cœur géographique de l’Europe, la France offre un accès privilégié au marché unique européen et à ses partenaires. Le territoire ouvre également la porte vers le monde francophone et sert notamment de point de départ pour les affaires sur le continent africain.

Un bon niveau de formation

La France dispose d’une main-d’œuvre qualifiée et flexible, capable de maîtriser les nouvelles technologies. C’est aujourd’hui un pré-requis indispensable pour accroître la productivité. Celle de la main-d’œuvre française est d’ailleurs élevée. Pour les entreprises étrangères, elle offre des coûts d’exploitation relativement faibles. Grâce à de bons ingénieurs, techniciens, managers et scientifiques, les entreprises peuvent créer des sites spécialisés et des centres de compétences. Cependant, en comparaison avec d’autres pays, la France souffre de coûts sociaux élevés qui se répercutent sur les coûts de personnel. Un inconvénient de la France en matière d’investissement.

Une infrastructure de communication de grande qualité

Pour les entreprises implantées en France, la grande qualité des infrastructures de communication est également un gros avantage, en particulier l’étendue du réseau câblé haut débit et les prix stables et compétitifs de l’électricité.

La France devient plus attractive pour les entreprises allemandes

L’étude « Les entreprises allemandes en France : situation économique, perceptions et perspectives 2018-2022 », publiée par la Chambre de commerce et d’industrie franco-allemande et le cabinet EY, montre que les entreprises allemandes ont changé de regard sur les perspectives économiques en France. Cette nouvelle attractivité s’explique notamment par un « changement dans l’environnement politique et économique ». Alors qu’en 2016, seulement 41% des entreprises allemandes interrogées jugeaient « bonne » la situation économique en France, elles étaient environ 90% en 2018.

L’Allemagne reste le deuxième investisseur étranger en France, après les Etats-Unis. Au total, 4 500 entreprises allemandes sont implantées en France. Elles emploient plus de 312 000 personnes. L’année dernière, les entreprises allemandes ont lancé 695 projets en Europe, plus que jamais auparavant. 187 projets se sont concrétisés en France, qui a profité d’un gain significatif.

La nouvelle attractivité de la France repose sur ses réformes, sa grande capacité d’innovation et sa volonté de mettre la numérisation et l’intelligence artificielle au cœur du développement économique.

L’Allemagne : une terre d’investissement très attractive

En tant qu’économie la plus importante d’Europe, l’Allemagne est l’une des régions économiques les plus attrayantes au monde. En 2017, le nombre de projets d’investissement d’entreprises étrangères a augmenté de 6%, pour atteindre 1 124 projets. L’Allemagne se place à la seconde place en Europe, après la Grande-Bretagne.

Les avantages de l’Allemagne se situent clairement dans le domaine des produits et services innovants. Ce secteur est orienté vers l’avenir, comme en témoignent le haut niveau de compétences de la main-d’œuvre, la stabilité de l’environnement politique et juridique, mais également la spécialisation des groupes allemands. Ces entreprises gardent toujours une grande partie de leur production et de leur développement produit sur le territoire allemand. Il existe toutefois une pénurie croissante de travailleurs qualifiés. Un inconvénient de l’Allemagne en matière d’investissement.

Des infrastructures de première classe et des travailleurs qualifiés bien formés

Du point de vue des investisseurs, l’Allemagne marque surtout des points grâce à ses infrastructures de transport et au niveau de qualification de sa main-d’œuvre. Les transports en Allemagne occupent depuis des années le premier rang dans l’indice de performance logistique de la Banque mondiale. Bien qu’il existe un besoin élevé d’investissements et de modernisation, les routes, le réseau ferré et les voies navigables sont globalement en bon état.

Le système allemand de double formation professionnelle dispose de 8 800 écoles professionnelles et près de 1,3 million d’apprentis. Il bénéficie d’une reconnaissance internationale. Par ailleurs, environ 2,8 millions de personnes en Allemagne étudient dans les 428 universités et collèges techniques. La réputation mondiale de l’Allemagne et la relation étroite entre les grandes sociétés basées en Allemagne et les universités allemandes ou les institutions de recherche non universitaires représentent des avantages importants pour les investisseurs.

En matière d’innovation, l’Allemagne est en avance

En matière de capacité d’innovation, le Forum économique mondial (FEM) place l’Allemagne en première position sur une échelle internationale, devant les États-Unis (deuxième) et le Royaume-Uni (troisième). Cependant, l’Allemagne se classe à peine au 31ème rang mondial pour les technologies de l’information et les télécommunications. Le déficit en infrastructures à haut débit est particulièrement latent. C’est pourquoi, l’Allemagne investit maintenant massivement dans le développement du réseau.

© shutterstock.com