PME : quels aspects plaident en faveur d’une implantation en Allemagne et en France ?

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

Lorsque des entreprises de taille moyenne délocalisent leur production, créent des capacités supplémentaires ou recherchent davantage de proximité avec leurs marchés, le choix de l’emplacement est décisif pour leur réussite. L'Allemagne et la France comptent parmi les sites économiques les plus attrayants au monde et offrent d'excellentes opportunités d'investissement.

Les économies allemande et française sont étroitement liées et complémentaires. Les 2737 entreprises françaises basées en Allemagne emploient 363 000 personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 147 milliards d'euros selon les données de l’INSEE. Quant aux 3 200 entreprises allemandes basées en France, elles emploient 310 000 personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 141 milliards d'euros.

L'Allemagne se démarque par sa bonne infrastructure de transports et sa main-d'œuvre hautement qualifiée

Avec près de 469 milliards d'euros d'investissements étrangers, l’Allemagne est une place économique de rang mondial. Le pays bénéficie de nombreux atouts comme sa situation centrale en Europe et son excellent réseau de transports. L'Allemagne séduit surtout les investisseurs par le haut niveau de qualification de sa main-d'œuvre. Quatre entrepreneurs sur cinq jugent ces facteurs globalement attrayants (source : EY Attractiveness Survey Germany 2019). L'Allemagne se classe au premier rang de l'Indice de performance logistique de la Banque mondiale depuis plusieurs années. Les routes, les réseaux ferroviaires, les ponts et les voies navigables sont encore en bon état dans l'ensemble du pays, malgré des besoins importants en investissements et en modernisation.

L'Allemagne présente d’autres avantages, tels que ses produits et ses services innovants tournés vers l'avenir, obtenus grâce à la haute qualification de sa main-d’œuvre et à la stabilité de l'environnement politique et juridique. Le passage de plus en plus marqué d'une société industrielle à une société de services ouvre de nouvelles perspectives. Le Made in Germany est, enfin, toujours considéré comme une garantie de qualité à travers le monde. L'Allemagne a de fortes chances de rester un site économique attrayant à l'avenir.

Malgré des coûts de main-d'œuvre relativement élevés, l'Allemagne demeure un lieu d'implantation privilégié dans le monde entier

En Allemagne, les coûts de la main-d'œuvre sont relativement élevés par rapport à ceux des autres pays. Selon Eurostat, ils s'élèvent à 34,60 euros par heure contre une moyenne européenne de 27,40 euros en 2018. La comparaison avec les deux autres grands sites d'investissement européens est révélatrice. En Grande-Bretagne, ces coûts s’élèvent à 27,40 euros seulement et à 35,80 euros en France.

L'excellente réputation économique mondiale de l'Allemagne et les liens étroits des institutions de recherche universitaires avec les grandes entreprises internationales basées en Allemagne plaident aussi en faveur d’une implantation. Les secteurs, où le coût de la main-d'œuvre l’emporte sur la qualification des travailleurs, auront pourtant tendance à perdre en attractivité dans les années à venir.

La France, un pays attrayant et sûr pour les investisseurs internationaux

Avec un PIB de 2 463 milliards d'euros, la France est la sixième économie mondiale et offre un environnement concurrentiel aux entreprises étrangères. Elle bénéficie d'une situation avantageuse sur le plan géostratégique, au cœur du continent européen. Elle est également considérée comme une plaque tournante entre l'Europe du Nord et la Méditerranée. L'Île-de-France et l'Auvergne-Rhône-Alpes comptent parmi les régions les plus attrayantes pour les investissements directs étrangers en raison de leur fort potentiel commercial. Le nord-est de la France est également un lieu de prédilection pour les entreprises allemandes.

28 000 succursales d'entreprises internationales sont représentées en France avec un effectif estimé à deux millions de salariés. Rien qu’en 2017, plus de 30 000 emplois ont été créés ou maintenus grâce aux investissements étrangers. (Source : Business France)

L'Allemagne, deuxième investisseur étranger en France

En 2018, la France et l’Allemagne ont encore renforcé leurs liens économiques étroits. La France a continué à se positionner comme le premier pays d'accueil des investissements créateurs d'emplois en provenance d'Allemagne. Selon Business France, en 2018, l'Allemagne a été le deuxième investisseur direct en France après les États-Unis avec 180 projets d'investissement. Les entreprises allemandes ont créé 3 618 emplois en France l'an dernier.

De très bonnes infrastructures et un financement assuré pour les entreprises

Une étude, récemment menée par Kantar Public pour Business France (l’agence pour le développement international de l'économie française), souligne l'attractivité de la France pour les investisseurs étrangers dans un contexte jugé très favorable. Le baromètre de l'attractivité repose avant tout sur de très bonnes infrastructures, un environnement réglementaire amélioré et un financement performant des entreprises, en particulier celles axées sur la recherche. Le réseau d'infrastructures français est le numéro un en Europe grâce à sa connexion à Internet à haut débit, son approvisionnement électrique de grande qualité et ses aéroports classés parmi les meilleurs d'Europe.

L'attractivité de la France est renforcée par la présence d'écoles et d'universités de renommée internationale, qui constituent un vivier de salariés potentiels. Trois écoles parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP Europe) figurent d’ailleurs dans le top 10 du classement actuel du Financial Times pour la catégorie Master in Management.

© shutterstock.com