De nouveaux projets pour la coopération franco-allemande en Europe

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Septembre 2021

Le Conseil des ministres franco-allemand en mai dernier a été l’occasion de dresser un bilan du traité d’Aix-la-Chapelle, signé en 2019, mais aussi de mettre en œuvre de nouveaux projets pour la coopération franco-allemande et l’Europe.

Le développement de la coopération transfrontalière demeure l’une des priorités. Le comité de coopération transfrontalière, créé en janvier 2020, a apporté des solutions concrètes aux problèmes rencontrés par les citoyens dans leur vie quotidienne. Il a notamment permis de constituer un forum très utile durant la pandémie, réunissant les acteurs pertinents des deux pays.

De nombreux projets sont toujours en cours de réalisation. Tout d’abord, un institut culturel intégré franco-allemand va voir le jour à Palerme (Italie). Ensuite, deux plateformes numériques vont être créées par ARTE (« La Collection européenne ») et par les médias Deutsche Welle, France Medias Monde ainsi que leurs partenaires européens (« ENTR »). Enfin, de nouvelles liaisons ferroviaires transfrontalières sont à l’étude : Fribourg / Colmar, Rastatt / Haguenau et Strasbourg / Aéroport de Francfort pour ne citer que quelques exemples.

Une coopération transfrontalière prioritaire

Les gouvernements allemand et français sont déterminés à poursuivre le développement de leur coopération au sein de l’Europe. Ils ont énuméré plusieurs projets comme une stratégie pour promouvoir la langue du partenaire, le renforcement de la coopération transfrontalière sur les questions de santé, la création de nouveaux sites pour honorer les victimes des deux Guerres mondiales ou encore la mise en place de trains de nuit entre la France et l’Allemagne.

Une coopération franco-allemande pour construire l’Europe de demain

Par ailleurs, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont souligné l’importance de la conférence sur l’avenir de l’Europe. Tout l’enjeu de la coopération franco-allemande est de construire une Europe plus forte, plus résiliente et souveraine au sortir de la crise sanitaire. Initié il y a un an et porté par Paris et Berlin, le plan de relance européen a permis de maîtriser les conséquences économiques et sociales de la pandémie. Les deux pays travaillent également à la double transformation verte et numérique : le grand sujet des années à venir.

La France et l’Allemagne souhaitent contribuer à rendre l’industrie médicale et pharmaceutique plus résiliente. Angela Merkel et Emmanuel Macron, ainsi que plusieurs de leurs ministres, ont participé à un dialogue avec des responsables des institutions européennes et de l’industrie à l’issue du Conseil des ministres franco-allemand. Ils ont constaté que la pandémie a révélé des faiblesses, comme la pénurie de produits essentiels. Pour y remédier, ils entendent lancer dans les mois à venir un important projet d’intérêt commun, ouvert à tous les États membres de l’Union européenne (UE).

Enfin, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse organisera une consultation franco-allemande en réunissant 60 à 80 jeunes des deux pays à l’automne prochain.

© shutterstock.com