La région Bourgogne-Franche-Comté

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

La Bourgogne-Franche-Comté compte 2 817 200 habitants. Elle se classe au onzièmerang des régions métropolitaines devant le Centre-Val de Loire et la Corse. La région s’étend du Bassin parisien à la frontière suisse et couvre 47 800 km2. C’est la cinquième région la plus étendue des treize régions métropolitaines.

Proche de Paris, Lyon, Bâle et Strasbourg

Facilement accessible, la Bourgogne-Franche-Comté est traversée par de nombreuses voies de communication. Elle est desservie par les autoroutes qui relient Paris au sud de la France ou encore celles qui relient ­l’Espagne à l’Allemagne. Elle bénéficie enfin des lignes TGV vers Paris et en direction de l’Est, vers Bâle et Strasbourg.

Une industrie diversifiée

L’économie régionale, encore très industrielle et agricole, manque de dynamisme et d’attractivité à une époque où le secteur tertiaire porte la croissance économique.

La Bourgogne-Franche-Comté génère toutefois plus d’un million d’emplois dont 969 000 emplois salariés. C’est la région la plus industrialisée de France : 17,6% de ses emplois se situent dans l’industrie, c’est-à-dire cinq points de plus que la moyenne nationale.

La métallurgie arrive en tête avec plus de 34 000 emplois salariés dans des entreprises comme Areva, Aperam Stainless France, Industeel France. La fabrication de matériel de transport est l’autre secteur emblématique de la région avec 27 000 emplois. Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën concentre à lui seul la moitié des effectifs. L’établissement de Sochaux accueille notamment 10 000 salariés. Ce site historique fait partie des cinq plus grands établissements industriels de France.  L’industrie de la région est assez diversifiée et très convoitée par les groupes étrangers : un quart des salariés travaille dans un établissement détenu par un groupe étranger.

Les filières d’excellence de l’agriculture

L’agriculture reste également très implantée dans l’économie régionale. Elle représente 4% des emplois et 4% de la valeur ajoutée. Elle se positionne sur des filières d’excellence comme le vin (84 AOC rien qu’en Bourgogne / Nuits-Saint-Georges, Montrachet, Romanée-Conti…) et le fromage et s’appuie sur des appellations d’exception : Broutard Charolais ou encore volailles de Bresse.

L’Allemagne comme principal partenaire économique

La baisse des emplois industriels, accentuée lors de la crise de 2008, n’a pas été compensée par le développement d’emplois tertiaires. Comme bien d’autres régions, notamment le Grand Est ou la Normandie, le nombre d’emplois s’est fortement réduit entre 2008 et 2016.

La Bourgogne-Franche-Comté représente 4,6% des exportations de France métropolitaine. La région exporte surtout vers l’Union européenne : l’Allemagne est son principal partenaire suivi par l’Espagne, l’Italie.

Depuis plus de 60 ans, la région Bourgogne-Franche-Comté et le Land allemand de Rhénanie-Palatinat entretiennent des liens forts et diversifiés. Il s’agit du plus ancien partenariat franco-allemand régional. De nombreuses actions communes ont été mises en place dans les domaines de l’éducation, de la jeunesse, de la culture, ou encore, plus récemment, en matière de transition énergétique.

© shutterstock.com