Étude YPO : la diversité hommes-femmes dans l’économie progresse

Rubrique : Société Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Aout 2021

Selon la nouvelle étude YPO, l’éthique au travail, la faculté de construire des relations et la passion sont les principaux atouts pour devenir un cadre dirigeant. Menée du 10 au 22 mars 2021 auprès de 2 079 membres YPO de 106 pays, cette étude sur la diversité hommes-femmes dans l’économie fournit des résultats de recherche sur les barrières spécifiques au genre, auxquelles les cadres sont confrontés lors de leur ascension vers un poste de direction.

Cette étude a mis en valeur des pistes de réflexion pour créer un chemin plus équitable à l’avenir. Parmi les éléments évoqués, le suivi de formations sur les préjugés et le soutien aux possibilités de flexibilité au travail arrivent en bonne place.

57 % des cadres interrogés indiquent que leur entreprise prend bien plus en compte la diversité hommes-femmes qu’il y a cinq ans. Les entreprises dirigées par des femmes comptent une plus grande diversité féminine dans leurs conseils d’administration, leur direction et leur organisation. Les gérantes rapportent que 43 % de leur management senior est féminin, contre 26 % seulement dans les entreprises dirigées par des hommes.

Les femmes cadres se voient plus souvent confrontées que leurs collègues masculins au « grand écart entre respect et sympathie » (30 %) et à la « lutte contre les préjugés » (20 %), alors que seulement 9 % de leurs homologues masculins ont déjà eu à surmonter des préjugés.

Enfin, 73 % des femmes interrogées ont dû prendre des congés ou sacrifier l’avancement de leur carrière pour des raisons familiales contre à peine 42 % des hommes.

Plus d’informations sur  YPO.org  

© shutterstock.com