L’étude EY 2019 : l’Allemagne attire les investisseurs internationaux

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Mai 2020

D’après l’étude EY Attractiveness Survey 2019, l’Allemagne demeure l’un des lieux privilégiés des investissements mondiaux. Cette étude, menée auprès de 203 managers d’entreprises étrangères, s’est intéressée aux forces et aux faiblesses du pays. 64 % des sondés ont approuvé la politique de localisation allemande. 15 % la considèrent même sans réserve comme favorable aux investisseurs.

Selon les estimations des investisseurs internationaux, l’attractivité de l’Allemagne va encore s’améliorer dans les années à venir. 43 % des managers interrogés misent sur une augmentation de son attractivité dans les trois ans à venir, tandis que 11 % s’attendent à une dégradation. En revanche, comparativement à l’année 2018, le contexte s’est légèrement dégradé.

Du point de vue des investisseurs, l’Allemagne marque essentiellement des points grâce à son infrastructure de transports et le niveau de qualification élevé de sa main-d’œuvre. Parmi les autres points positifs, la stabilité et la transparence de l’environnement politique, ainsi que le bon niveau de formation des employés, apparaissent aussi en bonne place. Toutefois, les domaines concernant la flexibilité du droit du travail, l’imposition des entreprises, les incitations financières pour les investisseurs et le coût élevé du travail font l’objet de critiques.

Dans les prochaines années, l’Allemagne devra confirmer sa position de pays attractif pour les investisseurs et poursuivre son développement. En raison de la mondialisation croissante, des tensions politiques et des bouleversements technologiques, la compétition entre les sites d’investissements va encore s’accentuer. Pour maintenir sa compétitivité, l’Allemagne devra notamment investir massivement dans le secteur du digital. La crise actuelle du Coronavirus risque de considérablement accroître cette pression.

© shutterstock.com