Enquête sur la crise de la Covid-19 : Le moral des dirigeants de PME est-il menacé ?

Rubrique : Économie & Société Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Mai 2021

La crise de la Covid-19 pèse lourdement sur le moral des dirigeants de PME. Si ce constat ne faisait guère de doute, il a été confirmé par une enquête consacrée à la santé psychologique des dirigeants de PME français, tous secteurs d’activité confondus. Menée à l’échelle nationale par l’Observatoire Amarok, elle a été réalisée du 11 janvier au 2 février 2021 auprès de 1 065 dirigeants de sociétés employant en moyenne 7 à 8 salariés. Elle fait ressortir des faits pour le moins inquiétants. Le niveau d’épuisement semble en effet n’avoir jamais été aussi élevé avec une fatigue record, mais aussi l’émergence inédite d’un « syndrome d’empêchement ». Apparu lors du premier confinement au printemps 2020, il persisterait encore à l’heure actuelle, principalement à cause du sentiment d’impuissance rencontré par les chefs d’entreprises.

Première souffrance des chefs d’entreprise : le manque de visibilité

L’enquête souligne que les chefs d’entreprises ont particulièrement souffert des fermetures administratives, des entraves économiques liées au confinement et de l’incertitude accrue. Mais ils souffrent surtout du manque de visibilité. Depuis le deuxième confinement à l’automne dernier, le fameux « syndrome d’empêchement » s’est ajouté aux symptômes habituels d’usure (lassitude, déception, fatigue et manque de sommeil) et représente un réel risque pour le moral des dirigeants.

L’étude révèle également que le risque de dépôt de bilan inquiète bien plus les chefs d’entreprises que la perspective de tomber malade de la Covid-19 et de développer une forme grave de la maladie.

Lien étude :http://www.observatoire-amarok.net/sites/wordpress/wp-content/uploads/2021/02/Communiqué-de-presse-seconde-vague-en-cours.pdf

 

© shutterstock.com