Corona – Garanties des liquidités pendant la crise

Rubrique : Finance Auteur : Michael HEß 
Mars 2020

La SaarLB conseille ses clients d’entreprises allemands de manière proactive et rapide sur les programmes d'aide de la KfW

Le 13.03.2020, le gouvernement allemand a adopté un ensemble de mesures visant à atténuer les effets du corona-virus (bouclier de protection pour les employés et les entreprises).

La SaarLB, pour sa part, mène depuis le lundi suivant un dialogue intensif avec ses clients d’entreprise (PME) afin de discuter des risques de liquidité individuels dans le cadre de la crise et des mesures adéquates du programme d'aides d'État en Allemagne.

Les principales mesures du programme d'aide visant à assurer la liquidité sont les suivantes :

  • le prêt KfW aux entrepreneurs (ici : assouplissement des conditions) et
  • le prêt KfW pour la croissance (ici : abolition des restrictions sectorielles sur le financement par le biais de financements syndiqués et augmentation de la prise de risque)

Le prêt aux entrepreneurs s'adresse aux entreprises établies (entreprises présentes sur le marché depuis plus de 5 ans) dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 2 milliards d'euros et offre une garantie à hauteur de 80 % pour les prêts de fonds de roulement jusqu'à un volume de prêt maximum de 200 millions d'euros.

Le prêt à la croissance de la KfW est même accessible aux entreprises dont le chiffre d'affaires annuel jusqu’à 5 milliards d'euros. Pour les entreprises dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur à 5 milliards d'euros, une évaluation au cas par cas est effectuée. La prise de risque a été du programme a été portée à 70 %.

Indépendamment de ces mesures concrètes, la KfW examine la possibilité de lancer d'autres programmes spéciaux; il s'agit également de garanties/prises de risque pour des prêts de fonds de roulement allant jusqu'à 80 % et des prêts d'investissement allant jusqu'à 90 %.

En outre, le gouvernement fédéral a ouvert à toutes les régions d'Allemagne le programme de garanties conséquentes, qui jusqu'à présent était limité aux régions structurellement faibles. Cela signifie que le financement des fonds de roulement et des investissements avec un montant de garantie de 50 millions d'euros ou plus peuvent être couverts avec un taux de garantie allant jusqu'à 80%.

Après seulement 3 jours, les chargés d’affaires de la SaarLB ont pu effectuer la première vague d'appels téléphoniques dans le cadre d'une campagne sans précédent et obtenir un premier aperçu de la situation. Stefan Blank, directeur adjoint et responsable de l'action à la SaarLB, résume la situation comme suit :

"Au cours des dernières années, les entreprises ont créé des réserves de liquidités confortables à un niveau qui n'existait pas avant la crise financière de 2008. Néanmoins, personne ne peut prédire combien de temps la crise durera et combien de liquidités seront garanties. À cet égard, les entreprises sont généralement très reconnaissantes de l'approche active des chargés d’affaires de la SaarLB. Certaines entreprises ont déjà décidé de demander des prêts dans le cadre de ces programmes afin de se préparer au pire des scénarios".

La SaarLB va intensifier les discussions consultatives dans les prochains jours et soumettre les premières demandes de programmes de la KfW pour ses clients d’entreprises. Cette initiative montre une fois de plus l'importance d'un échange étroit et confiant entre les experts bancaires et les décideurs de PME/ETI, surtout en temps de crise.

© shutterstock.com