La bureaucratie surcharge les PME allemandes

Rubrique : Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER
Mai 2020

La surcharge administrative représente un frein majeur au développement des entreprises allemandes. Elle mobilise d’importantes ressources, qui ne sont alors plus disponibles pour les véritables tâches génératrices de plus-value. C’est pourquoi les entreprises, en particulier les PME, s’imposent un cadre réglementaire efficace et militent pour une diminution ambitieuse de la bureaucratie inutile pour renforcer leur compétitivité.

Les réglementations légales représentent une charge annuelle d’environ 4,9 milliards d’euros pour les entreprises allemandes (Source : Conseil national allemand de contrôle des normes 2019). Parmi les charges les plus importantes, le règlement général sur la protection des données (RGPD) déconnecté de la réalité, les obligations excessives de documentation et de délais de conservation, ainsi que les procédures de subventions complexes (DIHK 2019) figurent en bonne place.

Même si les coûts de la bureaucratie ont tendance à diminuer, les entreprises allemandes continuent de considérer la charge administrative comme un frein majeur à leur croissance. Ce constat émane de l’étude Perception de la bureaucratie par les entreprises de l’Institut de Recherche sur les PME (IfM Bonn), publiée en 2019.

Parallèlement aux difficultés liées aux exigences bureaucratiques, une grande partie des entreprises critique l’utilité limitée de nombreuses réglementations (59,2 %) et la multiplication des dispositions réglementaires (78,4 %). La moitié des entreprises ne répond pas à toutes les exigences bureaucratiques et ne se plie qu’aux dispositions considérées comme les plus importantes.

© shutterstock.com