L’Allemagne et la France en tête de l’industrie européenne du plastique

Rubrique: Économie Auteur : Jitka MENCL-GOUDIER

Selon le dernier rapport Plastics - the Facts 2018, l’industrie du plastique va poursuivre sa croissance. Dans une comparaison internationale, l’Europe renforce sa position de producteur majeur. L’Allemagne fait partie des principaux acheteurs de plastiques. Environ un quart de la demande européenne se concentre dans ce pays devant l’Italie et la France. Le plus grand domaine d’application des plastiques est le secteur de l’emballage (40% de la demande totale), suivi par les secteurs de la construction, l’automobile et l’industrie électrique et électronique.

L’industrie du plastique en Allemagne

L’industrie allemande du plastique est leader en Europe en matière de production, de commerce extérieur et de recherche et développement de matières synthétiques. Selon la fédération de l’industrie de transformation des plastiques (GKV : Gesamtverband Kunststoffverarbeitende Industrie), en 2018, 2 987 entreprises de transformation de plastique emploient 335 000 personnes. Dans la fabrication de plastiques, 200 entreprises emploient 53 078 personnes.

L’année dernière, les entreprises allemandes de transformation de plastiques ont réalisé un chiffre d’affaires de 65,7 milliards d’euros. Les conflits commerciaux internationaux, l’affaiblissement de la dynamique de l’économie mondiale et le ralentissement de certaines branches de clientèle spécifiques ont cependant infligé un léger recul aux fabricants de plastiques allemands. Si le chiffre d’affaires a progressé de 1,1% à 27,4 milliards d’euros, la production a néanmoins reculé de 3,1% à 19,3 millions de tonnes.

La majorité du plastique produit en Allemagne (13,3 millions de tonnes) a été exportée. Dans le même temps, les transformateurs de plastiques allemands ont augmenté leurs importations de 4,1% pour atteindre 10,4 millions de tonnes.

L’industrie du plastique en France

En 2017, l’industrie française du plastique (production et transformation) a réalisé un chiffre d’affaires global de 33,3 milliards d’euros, généré par 3 725 entreprises et 108 280 salariés.

A elle seule, l’industrie de transformation du plastique a généré un chiffre d’affaires de 31,7 milliards d’euros en 2018. Pour la première fois, le secteur a atteint son niveau de 2007 et l’a même dépassé. Un nouveau record historique relevé dans le rapport hebdomadaire Kunststoff Information (KI, Informations plastiques).

74% des exportations françaises de produits plastiques sont expédiées vers l’Union européenne. La France est deuxième en Europe, derrière l’Allemagne et septième au niveau mondial. L’Allemagne est le principal partenaire économique de la France pour l’import et l’export.

L’industrie française de transformation des matières plastiques dispose d’une grande force d’innovation autant dans les produits et les matériaux que dans l’équipement et les outils. Le secteur de la recherche et développement emploie 7 600 personnes. En 2016, il a bénéficié d’investissement d’une valeur de 1,04 milliard d’euros.

Taux élevé de valorisation du plastique en Allemagne et en France

En Europe, le taux de valorisation moyen des déchets plastiques a atteint 72,7% en 2016 pour un taux de recyclage de 31,1%. La valorisation prend en compte le recyclage, mais également la récupération d’énergie dans des centrales thermiques de combustion de déchets et le recyclage des plastiques comme carburant de substitution.

En France, près des deux tiers des déchets font l’objet d’une valorisation ou d’un recyclage thermique. En Allemagne, enfin, le taux de valorisation était de 99,2% en 2016 pour un taux de recyclage de 38,6%, dont 79% de matières recyclées à partir de la valorisation de produits usagés ou d’emballages.

© shutterstock.com